Le gothique catalan

Le gothique catalan, ou gothique méridional, pourrait être défini comme la variante du style gothique qui s’est développée dans la région méditerranéenne européenne, et qui était particulièrement remarcable dans les territoires de la couronne d’Aragon.

Un nouveau roi et un nouveau style

Le roi Jacques II le Juste est généralement considéré comme l’introducteur du style gothique en Catalogne. Jacques II accède au trône de la couronne d’Aragon en 1291, à la mort de son frère, Alphonse III. Jusque-là, il avait été roi de Sicile. Sa première épouse, Blanche d’Anjou, bien que née à Naples, appartenait à l’une des dynasties les plus importantes de la France de l’époque. Peut-être que grâce à elle, il a découvert ce nouveau style qui prévalait en Europe.

Ainsi, c’est à la fin du XIIIe siècle que le nouveau style commencera à remplacer les constructions romanes jusque-là construites en Catalogne.
Et ce sera avant tout un style urbain, étant donné que ce moment historique a coïncidé avec la grande expansion commerciale de la couronne catalane-aragonaise dans toute la Méditerranée. Et avec cette expansion est arrivée la grande croissance des villes.

Un gothique avec ses propres caractéristiques

Nous parlons souvent dans nos visites du gothique catalan en tant que style, en particulier dans l’architecture, avec certaines différences par rapport au gothique que l’on trouve en Europe du Nord; en France, en Allemagne ou en Angleterre, pour donner quelques exemples.

Parmi ces différences, il y en a toujours une plus facile à comprendre qu’il n’y paraît: l’horizontalité et l’espace unique. En fait, les deux sont liées et la seconde est une conséquence de la première.

Si nous devions définir l’architecture gothique avec un seul adjectif, il est probable qu’on dirait qu’elle était verticale. Les innovations technologiques ont permis de construire des bâtiments toujours plus hauts et la théologie a été chargée de les interpréter comme des élévations vers le ciel qui rapprochaient les hommes à Dieu. Si l’on pense aux grandes cathédrales françaises, commencées au XIIe siècle, c’est le sentiment qu’elles nous provoquent.

Pour supporter ces hauteurs, un système de contreforts et arc boutants était nécessaire pour permettre le déchargement du poids des voûtes au sol. Dans ce système de déchargement, les nefs latéraux ont joué un rôle important. Même si elles se trouvent à l’intérieur de l’église, sa fonction était plus structurelle que liturgique. Beaucoup plus étroites et de hauteur inférieure, elles sont devenues des espaces différenciés de la nef centrale qui était le véritable espace de culte.

Plus de largeur que de hauteur

Mais le gothique méridional apparaît presque un siècle plus tard. Les innovations technologiques ont donc progressé et elles ont permis d’aller un peu plus loin. Des espaces de hauteur considérable mais beaucoup plus larges pourraient être bâtis.

La décharge des tensions de la voûte était donc plus distribué et comme les piliers intérieurs pouvaient être plus séparés, les espaces résultants étaient plus larges.

Et s’ils sont plus larges, cela signifie que l’espace intérieur ne sera pas si divisé, il sera plus unitaire.
En plus, comme les espaces sont plus larges, l’impression de hauteur est réduite. Et bien que nous ayons quelques mètres de haut jusqu’à la voûte, le sentiment qu’elle produit est que l’ensemble est plus bas. Et ce n’est pas que c’est beaucoup plus bas; ce qui se passe, c’est que tout est beaucoup plus proportionné.

Lorsque cette technologie avancera encore plus, les espaces compartimentés finiront par disparaître et des églises à nef unique seront construites, comme l’église de Santa Maria del Pi, du milieu du XIVe siècle ou la grande nef gothique de la cathédrale de Gérone, commencée en 1417.

Dans cette même ligne, les contreforts et les arc boutants, les éléments physiques les plus fameux de l’extérieur d’un bâtiment gothique, ont eu un rôle différent dans le gothique catalan.

Mais de ça nous vous en parlerons un autre jour. Nous espérons que cet article d’aujourd’hui ne soit pas été trop lourd pour vous. Et nous espérons pouvoir vous montrer toute la pratique de cette théorie lors de votre prochaine visite. Le Quartier Gothique, la balade par la Gérone médiévale ou la visite au Monastère de Santes Creus, sont quelques examples des tours où vous pourrais apprendre beacoup sur le gothique catalan.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.