Montserrat, rose d’avril

Aujourd’hui, je n’ai pas de statistiques en main. En fait, je n’ai pas non plus envie de les chercher. Mais si vous me demandez à quel endroit de nombreux Catalans voudront aller à la fin de ce confinement, j’oserais dire que ce sera un endroit plein de nature. Et si vous me dites de préciser un peu plus, je dirais que beaucoup peut-etre ils pensent à aller à Montserrat.

Montserrat, souvenirs d’une vie

Montserrat est un endroit spécial pour beaucoup d’entre nous. Que nous soyons croyants ou non, peu importe. Le paysage de Montserrat, même après l’avoir vu mille fois et mille fois plein de monde, transmet toujours un sentiment de tranquillité et de paix.

C’est un point de repère dans le paysage. Lorsque vous vous rapprochez et que la ligne sciée de ses sommets est définie, vous avez le sentiment de rentrer à la maison.

Lorsque vous vous en approchez, en voiture, à pied ou à glissière, c’est comme si les murs verticaux devant vous s’ouvraient pour vous laisser entrer.

Et quand vous arrivez au sanctuaire, c’est comme si vous étiez au début de tout, pas à la fin du chemin.

Dans mes souvenirs d’enfance, Montserrat est très présent. C’était une excursion annuelle, presque un rituel d’été. Aller vous promener dans les montagnes le matin, manger quelque chose à mi-chemin et finir par prendre un morceau de coca, le gâteau typique de Montserrat avec un morceau de chocolat avant de prendre le bus de 5 heures pour rentrer à Barcelone.

Plus tard, avec l’âge, Montserrat se transforme en autre chose. Dans mon cas, l’endroit est devenu un lieu de travail. Un endroit où vous pouvez accompagner des centaines, même des milliers de personnes qui découvrent un paysage inattendu. Des gens à qui parler d’histoire, de religion et de culture, mais à qui aussi expliquer pourquoi Montserrat est un endroit si spécial.

Mais Montserrat est toujours en transformation pour nous tous

Comme ce moment où on se surprend en demandant à la Vierge de donner un coup de main à votre équipe de football pour surmonter un match difficile. Ou lui demander de faire pleuvoir pour que la sécheresse se termine. Ou qu’elle arrête arrêter le feu qui brûle irrémédiablement tout ce qui se trouve en face.

Et quand on grandi, les traditions reviennent.

Comme celle d’aller à Montserrat avec toute la famille, dans une sorte de pèlerinage pour la presenter à la Vierge. Celle de passer la journée à marcher dans le sanctuaire, peut-être parce que maintenant les enfants sont trop jeunes pour le faire marcher par la montagne. Aller écouter l’Escolanía, visiter le musée et acheter la coca typique et le chocolat.

Et puis, un jour, une nouvelle expérience s’ajoute à votre mémoire mythique de la montagne. Celle de passer la nuit à Montserrat. Celle d’écouter le silence, de sentir le coucher du soleil et de sa reveille le lendemain. Celle d’entendre les moines et le chœur chanter a vêpres. Celle de comprendre tout de suite qu’est que c’est la spiritualité. Celle de parler à voix basse comme si vous ne vouliez pas que la montagne se réveille avant l’heure.

Aujourd’hui est le 27 avril, le jour de la Vierge de Montserrat.

Dans des conditions normales, le sanctuaire déborderait depuis hier. Des pèlerins venus de toute la Catalogne arriveraient pour assister à la veillée de la Vierge. Des fidèles qui aujourd’hui, après avoir participé à la messe de la solennité de la Vierge, danseraient des sardanes sur les places du monastère. Des gens qui, avant de rentrer chez eux, auraient acheté la coca et le chocolat pour une collation à Montserrat comme ils l’ont toujours fait.

Mais ce 27 avril sera différent. Il n’y aura que les moines vivant dans le monastère à participer aux célébrations. Les autres fidèles les suivront à la télévision ou en ligne. Les nouvelles technologies sont arrivées depuis longtemps dans le monastère, qui aura bientôt 1000 ans. Maintenant, grâce à elles, encore plus de gens pourront suivre les offices.

Et après aujourd’hui, nous ne pouvons qu’espérer que le confinement termine et que peu à peu, nous pouvons revenir à une certaine normalité. Et il est très probable que cette normalité passe par le rétablissement des traditions. De celles que le rythme frénétique des derniers temps nous a fait oublier et qui nous manquent maintenant. Comme passer la journée à Montserrat.

Si vous venez passer quelques jours en Catalogne, n’oubliez pas de visiter Montserrat. Si vous voulez le faire avec nous, nous essaierons de vous aider à faire que Montserrat devienne aussi une partie de vos souvenirs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.