Le Park Güell

Les travaux d’urbanisation du Park Güell ont commencé en octobre 1900. Eusebi Güell, l’un des hommes les plus influents de Barcelone à l’époque, a chargé Antoni Gaudí de concevoir une ville-jardin comme celles qu’il avait vue pendant ses voyages au Royaume-Uni. Elles étaient les utopies du moment.

Ainsi, l’intention de Gaudí i Güell était de créer un monde en harmonie, en harmonie avec la nature.

Le parc de 17 hectares devait être divisé en 60 parcelles, mais selon le projet de Gaudí, il y avait près de 80 parcelles, toutes avec un jardin de plus de 1.300 m2.

Le respect de la nature en 1900

L’une des conditions requises par le projet était le respect de la nature existante. Dans la Montaña Pelada, il y avait de nombreux caroubiers et oliviers. Par conséquent, si les propriétaires des maisons décidaient de déraciner ou d’abattre un arbre, ils devraient payer une amende de 50 pesetas. À cette époque, ce montant équivalait à environ deux semaines de salaire d’un travailleur.

Les maisons ne pouvaient pas couvrir la vue sur la mer des maisons voisines et bien que chaque famille puisse choisir l’architecte qu’elle voulait pour construire sa maison, Monsieur Güell devait superviser les plans de chacune d’elles afin de les adapter au projet global.

Du rêve à l’échec

Malheureusement pour M. Güell, le projet de parc n’a pas abouti: une seule des parcelles que Gaudí avait prévues a été vendue. La seule famille à Barcelone qui a opté pour le Park Güell était la famille Trias.

La raison de cet échec a souvent été recherchée. Mais en réalité, il y a plusieurs raisons pour lesquelles le projet n’a pas réussi. La vérité, cependant, est que grâce à cet échec, nous pouvons tous aujourd’hui visiter le Park Güell et nous promener. Cependant, en cas de succès, il resterait probablement une zone privée et restreinte.

En fait, Güell et Gaudí voulaient le Park Güell inaccessible au public. Ils voulaient que le parc soit une sorte d’île fermée séparée de la ville. C’est pour cette raison que, bien qu’il est loin du centre de Barcelone, ils voulaient le garder inaccessible aux tramways électriques.

Parmi les visiteurs actuels, la caractéristique la plus frappante du parc Güell est peut-être les symboles représentés. Beaucoup d’animaux et de panneaux mythiques décorent les espaces. Il s’agit notamment des maisons à l’entrée, qui rappellent les maisons de contes de fées; la couleur rouge et blanche qui nous fait penser à la marine phénicienne qui devrait nous emmener en Utopie, où on ne peut y arriver que par la mer; les trois croix du Calvaire au sommet de la colline ou la célèbre salamandre, qui est également représentée sur les armoiries de Nîmes, où Eusebi Güell a vécu pendant un certain temps.

Envie d’en savoir plus?

Si vous voulez en savoir plus sur le park Güell, nous vous proposons notre visite sur le modernisme bourgeois. Si vous voulez connaître d’autres œuvres de Gaudí, jetez un œil aux options que vous avez entre nos visites à Barcelone. Et si vous avez déjà visité Barcelone à d’autres occasions et vous souhaitez visiter d’autres bâtiments Gaudí tels que le Palau Güell, la Pedrera, la Casa Batlló, la Casa Vicens ou la Colonia Güell, contactez-nous et nous préparerons pour vous un itinéraire sur mesure.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.