La fête de la Saint-Jean

La nuit d’été la plus magique

Dans la nuit du 23 juin, se déroule l’une des célébrations les plus populaires de Catalogne, la Verveine de la Saint-Jean. Toutes les villes et villages de Catalogne célèbrent la fête de la Saint-Jean et bien que tous ne le fassent pas de la même manière, les protagonistes sont toujours les mêmes: le feu, le bruit des pétards, la coca et le cava. Pas de panique, la coca est délicieuse et peut être consommée des enfants aux personnes âgées. Continuez à lire et nous vous dirons tout.

C’est quoi la verveine de la Saint-Jean

La verveine de la Saint-Jean est une fête d’origine païenne qui célébrait le solstice d’été. L’Église catholique l’a adapté à son calendrier festif en le faisant coïncider avec la célébration de la naissance de Saint Jean-Baptiste.

Saint Jean-Baptiste est l’un des seuls saints dont la naissance est célébrée. Dans la plupart des cas, les fêtes des saints coïncident avec leurs dates de décès. Mais comment savoir le jour de la naissance de Saint Jean-Baptiste? Facile!! Les textes bibliques expliquent qu’il est né 6 mois avant Jésus. Alors … 25 décembre> 24 juin. C’est clair, n’est-ce pas? Il y a quelques jours de différence avec le solstice d’été mais, allez, c’est à peine perceptible.

Mais pour quoi est fêté la Saint-Jean?

Dans de nombreuses cultures, des feux de joie étaient allumés la nuit la plus courte de l’année ce qui, en plus de purifier et de fuir les mauvais esprits, servait également à donner de la force au soleil, qui à partir de ce moment commence à perdre de son intensité, car la nuit commence à être plus longue à partir de ces jours. Certains croyaient même que le soleil commençait à mourir.

Depuis quand est célébré la Saint-Jean?

Cette célébration est certainement l’une des plus traditionnelles, bien que la documentation qui nous en parle soit relativement récente. Ainsi, nous savons qu’à Barcelone, elle était déjà célébrée au XIIe siècle et qu’au XVIIIe siècle, il était interdit d’allumer des feux de joie à l’intérieur de la ville fortifiée pour empêcher la propagation des flammes.

Comment est-elle fêté?

S’il y a quelque chose qui identifie la célébration de la verveine de la Saint-Jean en Catalogne, c’est le feu et le bruit. Les familles et les amis se réunissent sur des terrasses, des rues et des places aménagées pour manger et boire tous ensemble, car toute fête est une bonne occasion de se réunir autour d’une table.

Des feux de joie sont allumés sur les places de nombreux quartiers, villes et villages, se nourrissant de meubles et d’autres ordures anciennes. Dans les villes côtières, les feux de joie sont généralement faits dans le sable sur la plage, car en plus du feu purificateur, l’eau de mer et les premières lueurs de l’aube purifient et chassent les mauvais esprits.

Comme si cela ne suffisait pas, les fusées éclairantes et les pétards de toutes tailles et de tous types, des bombes aux feux d’artifice, en passant par les roquettes sifflantes, le tonnerre et les fontaines, remplissent le ciel de rugissements qui sert à effrayer encore un peu plus, si possible, les mauvais esprits.

Et qu’est-ce qu’on mange?

Bien sûr, car comme dans toutes les fêtes traditionnelles, nous avons aussi quelque chose de spécial à manger pour San Juan. Nous mangeons la COCA DE SANT JOAN. Ne vous inquiétez pas, nous vous disons tout de suite ce que c’est. Mais d’abord, jetez-y un œil. Ça a l’air bien, non?

Coca de frutas confitadas para San Juan

COCA est un mot qui dérive du vieux néerlandais et signifie gateau. De la même racine, KOK, dérive le CAKE anglais ou le KUCHEN allemand. L’origine de la coca en Catalogne se trouve dans l’utilisation de pain qui n’avait pas enflé. Les femmes au foyer l’étiraient et l’utilisaient comme base pour des gâteaux salés ou sucrés.

La coca aux fruits confits est la plus typique des cocas de la Saint-Jean, mais on mange aussi de la coca de llardons, avec des couennes, ou de la coca de recapte (qui est salé, généralement avec des légumes grillés, du fromage frais, des anchois , etc.). Tout est délicieux, comme vous pouvez immaginer. Ces COCAS étaient à l’origine rondes et avec un trou au centre, comme si elles étaient un soleil. Quelqu’un a dû penser qu’elles étaient trop « païennes » et sont devenues rectangulaires.

Et pour accompagner la coca, CAVA, bien sûr. Et puis, pour danser, chanter et lancer des pétards, jusqu’à ce que les premières rayons du soleil du lendemain arrivent.

D’autres façons de célébrer la Saint-Jean

Dans certaines villes des Pyrénées, et pas seulement en Catalogne, mais aussi en Andorre, en Aragon ou dans le sud de la France, la verveine de la Saint-Jean est célébrée avec LA DESCENTE DES FALLES.

Le nom de FALLA dérive du latin fácula qui signifie torche. Les FALLAS sont brûlées de mi-juin à fin juillet, coïncidant avec les plus grands festivals de la ville, mais le jour central est la nuit de la Saint-Jean. Les fallas d’Isil, Boí et du Pont de Suert sont célébrés ce soir-là.

Quelques semaines avant la célébration, les jeunes gens de la ville vont dans la montagne et coupent un tronc d’environ 1,5 mètre. Une fois préparé, ils le laissent sécher sur la montagne. Arrivés la veille de la journée en question, ils montent au sommet d’une montagne, le FARO, où ils allument un premier feu de joie avec lequel ils allument ensuite les torches. Au moment de la sortie, ils descendent un chemin avec les fallas jusqu’à ce qu’ils atteignent la place de la ville où ils terminent par être brûlés dans un grand feu de joie tandis que les gens y dansent tout au tour jusqu’au début de l’aube.

Depuis 2015, les Fallas des Pyrénées ont été déclarées Patrimoine culturel Immatériel de l’Humanité, par l’UNESCO.

Plus de 30 000 feux de joie sont allumés chaque année avec le feu de Canigou

Saviez-vous que les feux de joie en Catalogne sont allumés avec une flamme qui arrive le même jour 23 du haut du Canigou? Le Canigou est une montagne mythique des Pyrénées orientales. Elle est située sur le territoire français, mais jusqu’à le XVIIe siècle elle faisait partie de la Catalogne. Et à la fin du XIXe siècle, elle a inspiré l’un des poèmes épiques les plus importants de la littérature catalane, écrit par Mosén Jacinto Verdaguer.

Cette tradition a commencé dans les années 50/60. Le 22 juin au soir, un groupe de volontaires monte le Canigou avec la flamme, qui brûle toute l’année au Musée de la Casa Pairal à Perpignan. Au sommet de la montagne, un nouveau feu de joie est allumé pour renouveler le feu et à partir de là, il commence à se propager sur tout le territoire. Grâce à un système complexe de volontaires qui le transportent à travers une chaîne de centres de livraison et de relais, il sera envoyé dans toute la Catalogne et dans certaines parties d’Aragon et de Valence.

En 2020, la célébration de la verveine de la Saint-Jean sera un peu différente, mais nous sommes sûrs que ce sera une magnifique occasion pour les familles et les amis de se retrouver après le confinement.

À tout le monde, donc, bonne verveine!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.