Le marché de Santa Caterina

L’un des endroits qui montre plus la vitalité d’une ville méditerranéenne est son marché. Il y en a près de 40 à Barcelone. Chaque quartier a le sien, et dans les quartiers les plus peuplés, il peut y en avoir plus d’un. Dans l’article d’aujourd’hui, nous parlons de l’un d’eux, le marché de Santa Caterina.

Un catalogue d’architecture historique

Situé très près de la cathédrale, le marché de Santa Caterina est également un exemple de la façon dont quelque chose d’aussi commun que l’achat de nourriture se mélange à l’architecture historique.

Et c’est que Barcelone, avec une histoire de près de 2000 ans, conserve une architecture d’époques différentes. Parfois même dans le même bâtiment. Et c’est ça ce qui se passe sur le marché de Santa Caterina.

Le marché a été construit en 1848, sur les restes de ce qui était autrefois l’un des plus importants couvents de Barcelone, celui des frères dominicains, fondé dans le s. XIII. Mais aussi, dans le même espace, des vestiges de l’âge du bronze et une nécropole romaine du IVe siècle après JC ont été découverts au sous-sol. Mélangé à tout cela, le remodelage réalisé entre 1998 et 2003 en fait également un incontournable lorsque l’on parle d’architecture contemporaine.

Architecture contemporaine pour le shopping

La dernière intervention a été réalisée par Enric Miralles et Benedetta Tagliabue. Le projet qu’ils ont proposé permet un chevauchement entre l’ancien et le nouveau, un dialogue entre différentes époques.

L’ancien marché était plus grand que l’actuel. Miralles et Tagliabue ont réduit le nombre de magasins pour établir des connexions entre les rues autour qui n’existaient pas auparavant, rendant le marché plus accessible et dynamique. En outre, le terrain restant a été utilisé pour construire 59 appartements pour des personnes âgées. Organisés dans 2 bâtiments, même s’ils ont seulement entre 36 et 55 m2, ils offrent des espaces communs comme une salle polyvalente au premier étage et des locaux à usage communautaire.

Mais c’est que tout le monde regarde est son toit.

C’est une structure métallique qui pèse 604 tonnes et est l’élément qui se démarque par sa couleur, composée de 200 000 hexagones en céramique de 15 centimètres, réalisés par Toni Comella. Ces hexagones ont 67 couleurs différentes qui sont les couleurs qui résultent de la pixellisation d’une photo d’un magasin de fruits.

Les portes du marché nous rappellent également ce qui est vendu à l’intérieur: elles ont la forme, la couleur et la texture des caisses où les fruits sont transportés.

Il convient aussi noter les grandes poutres maîtresses qui traversent toute la partie centrale du marché. Et aussi et les 109 arches à géométrie variable qui soutiennent le toit.

À l’arrière du bâtiment, il y a aussi un espace réservé aux restes de l’ancien couvent de Santa Caterina.

Nous pouvons faire une petite pause pour profiter du marché de Santa Caterina lors de notre visite du Quartier Gothique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.