L’aqueduc de Barcelone

En 1938, Barcelone a été fortement bombardée et de nombreux quartiers de la ville ont été gravement touchés. Une fois la guerre civile a fini, au cours des années 40, la restructuration des abords de la cathédrale est commencée avec l’intention d’ouvrir une grande avenue.

Les interventions de 1957 ont permis de découvrir les fondations de l’aqueduc existant à l’entrée de Barcino, la ville romaine; ils s’agissait des restes de 5 piliers qui soutenaient des tuyaux parallèles. Cette découverte a fait que, en 1958, deux des arches de l’ancien aqueduc ont été reconstruites sur leurs vestiges.

De l’eau courante à Barcino

L’aqueduc de Barcino était divisé en 2 parties à son arrivée aux rémparts de la ville. L’objectif de cette division était de réduire la vitesse de l’eau, car l’inclinaison d’un centimètre par mètre la faisait arriver avec trop de puissance. Malgré cette division, la force de l’eau était encore assez pour alimenter les installations thermales du port, situées de l’autre côté de la ville.

À l’intérieur de la Casa del Ardíaca, vous pouvez voir l’entrée des deux branches de l’aqueduc. Grâce à cette bifurcation, une partie de l’eau allait au nord de la ville, où se trouvait la zone industrielle, et le reste allait au sud, où se trouvaient les domus les plus importantes, qui disposaient de l’eau courante à l’intérieur.

Pendant des années, cette division a suggéré qu’il y avait deux aqueducs pour approvisionner Barcino: l’un qui apporterait l’eau de la rivière Besós de Montcada et l’autre qui l’apporterait des collines de Collserola. Cependant, des études menées ces dernières années ont écarté cette hypothèse car aucun résidu d’eau de Collserola n’a été trouvé. Celui-ci est tellement calcifié qu’il aurait obstrué une partie des tuyaux et aurait laissé des restes qui, par contre, n’existent pas.

Réutiliser l’aqueduc

Bien que l’aqueduc ait cessé d’être utilisé au cours du siècle VI, il n’a été détruit que des années plus tard, sûrement pendant le siège des Francs à Barcelone en 801.

Quelques siècles plus tard, et à cause de la croissance de nouveaux quartiers en dehors du mur romain, un nouveau quartier appelé Vilanova dels Arcs est né dans cette zone. Son nom rappelait les restes de l’aqueduc qui ont été intégrés dans les nouveaux bâtiments.

Ces vestiges continuent encore aujourd’hui de nous surprendre. C’est le cas de la démolition d’un bâtiment sur la rue Duran i Bas en 1988, qui a mis au jour des nouvelles arches de l’aqueduc qui avaient été utilisées comme mur de séparation avec le bâtiment à côté. On peut les voir sur l’actuelle Plaza 8 de Marzo. Et il est bien possible qu’il y ait également plus de vestiges dans d’autres bâtiments de la région.

Si vous voulez suivre les traces de l’aqueduc romain de Barcino et en savoir un peu plus sur son utilisation et son importance, ne manquez pas notre promenade à travers le Quartier Gothique, où les vestiges romains se mélangent avec la ville médiévale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.